Programmation et invités

 

Vendredi 21 septembre

Coup de projecteur sur l’acteur Guy Marchand et le réalisateur Nils Tavernier et avant-première du nouveau film de Philippe Faucon (Fatima, César du Meilleur film français en 2016)

 

Samedi 22 septembre

Coup de projecteur sur les réalisatrices/actrices Anne Le Ny, Romane Bohringer, sur l'acteur Philippe Rebbot et sur le réalisateur Loïc Paillard (en présence également de ses deux comédiens Benoît Chauvin et Camille Claris). Première projection publique du court-métrage de l'Atelier "Stylo & Caméra" (12ème éditon).

 

Dimanche 23 septembre

Coup de projecteur sur le réalisateur Xabi Molia et les réalisateurs iraniens Bahman Ghobadi, Abdolreza Kahani (et avant-première du nouveau film de Pierre Salvadori, En Liberté ! Prix SACD, Quinzaine des Réalisateurs, Cannes)

 

ATTENTION : DÉPROGRAMMATION DU FILM "LES TORTUES VOLENT AUSSI" REMPLACÉ PAR "RIEN" (HICH) DE ABDOLREZA KAHANI (INÉDIT EN FRANCE, VOST) Dim. 23 sept. 13h30 - La Cigale

 

Programmation_2018.pdf
Document Adobe Acrobat 2.9 MB

 

LE GRAND BAIN
Jeudi 20 septembre
  20h45 - La Cigale

 

Ouverture officielle des Rencontres Cinématographiques de Cavaillon.

 

De Gilles Lellouche - Comédie dramatique - 2h02 (2018)

Avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Leïla Bekhti, Virginie Efira, Philippe Katerine, Jean-Hugues Anglade, Marina Foïs

Hors-compétition, Festival de Cannes (2018)

 

 

Avant-première (pas de rencontre)

 

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée !

 

(date de sortie : 24 octobre)

 

★★★★★ 

La comédie de Gilles Lellouche au casting faramineux est une vraie réussite. Il signe une comédie réjouissante. Les Inrockuptibles par Théo Ribeton

 

★★★★★ 

Une comédie sociale subtile et drôle sur le mal-être d’une bande de quadragénaires qui se lancent dans la natation synchronisée. Gilles Lellouche s’offre son « Full Monty ». Le Monde par Véronique Cauhapé

 

★★★★★ 

Standing ovation à Cannes. Gilles Lellouche s'offre un succès unanime pour Le Grand Bain. Le Figaro

 

Précédé du court-métrage
"Premier Acte" de Romain Francisco

 

 

GARDE À VUE
Vendredi 21 septembre
  10h30 - Le Fémina

 

De Claude Miller - Policier - 1h30 (1981)

Avec Lino Ventura, Michel Serrault, Guy Marchand

4 César (1982) dont Meilleur acteur dans un second rôle pour Guy Marchand

 

(pas de réservation possible en ligne, se présenter directement au cinéma pour réserver)

 

Suivi d'une rencontre avec
  Guy Marchand

 

Un notaire est convoqué au commissariat afin de témoigner sur l’assassinat et le viol de deux petites filles. Les inspecteurs, persuadés de sa culpabilité, le mettent en garde à vue. Mais l’affaire piétine. C’est alors que la femme du suspect fait un témoignage décisif pour l’enquête.

 

 CHEF-D’ŒUVRE

 

★★★★★ 

Chaque cadrage de Claude Miller, chaque dialogue de Michel Audiard tombent comme un couperet, et l'éventuelle culpabilité de Martinaud devient secondaire. Il est comme déjà mort. Condamné, dix ans auparavant, par un amour interdit pour un petit ange en chemise de nuit de Noël. Alors, en cette nuit poisseuse de Saint-Sylvestre, il n'y a plus que Gallien qui compte, roc de neutralité, thérapeute de hasard, qui l'écoute se mettre à nu. Serrault et Ventura ? Ils sont idéalement dirigés par Miller. La rouerie de l'un rebondit sur la sûreté de l'autre. Pour les admirer encore, on souhaiterait que cette garde à vue se prolonge au-delà de la durée légale. Guillemette Odicino Télérama

 

★★★★★ 

Avec "Garde à vue", Claude Miller réussit un huis-clos oppressant et un face à face d'anthologie. Tous deux impeccables dans leurs rôles, Lino Ventura et Michel Serrault mènent la danse et leur interprétation solide est un régal. Régal d'autant plus que les dialogues sont signés Michel Audiard, quittant sa verve comique habituelle pour tendre vers quelque chose de plus sombre et de plus psychologiquement fouillé. Habilement mis en scène et avec des seconds rôle soignés (Romy Schneider, Guy Marchand), le film peut aisément prétendre au rang d'un des meilleurs polars français jamais réalisés. Cylon86 allocine.fr

 

★★★★★ 

Esthétique glaçante et interprètes au sommet pour une Garde à Vue de légende. Claude Miller signe un impeccable chef-d’œuvre du film policier, dans lequel chaque interprète livre une composition magistrale. L'atmosphère créée fait beaucoup pour donner à ce film un cachet incroyable, à grand renfort d'ombres et de lumières subtilement dosées et de répliques ciselées. Chapeau les artistes. ManoCornuta allocine.fr

 

 

LOULOU
Vendredi 21 septembre
  13h30 - La Cigale

 

De Maurice Pialat - Drame, Romance - 1h50 (1980)

Avec Isabelle Huppert, Gérard Depardieu, Guy Marchand

4 nominations, Festival de Cannes (1981)

 

 

Suivi d'une rencontre avec
  Guy Marchand

 

Comment Nelly, jeune femme aisée et mariée à un presque quadragénaire, tombe amoureuse du loubard Loulou...

 

 

★★★★★ 

Le scénario de Loulou est, comme souvent, inspiré de la propre vie du réalisateur avec toute la violence émotionnelle que cela implique (Pialat, ici sous les traits du cocu, le considérait comme « un truc de maso »). Le film défie toutes les règles du bon goût scénaristique — pas de début ni de fin, pas de repères sociaux ou psychologiques, peu de causes et encore moins d'explications — transforme toutes ses carences en forces créatrices. Il suffit de regarder les deux impressionnantes scènes de groupe qui encadrent le film, deux grands moments d'un cinéma-vérité qui jamais ne tombe dans le naturalisme. Samuel Douhaire Télérama

 

★★★★★ 

Courant après le plaisir, les personnages de Loulou ne trouvent que le vide. Un vide angoissant, vertigineux. Une solitude fatale qu'incarnera longtemps le corps lourd et juvénile de Depardieu. Loulou est le Polaroïd d'un mal de vivre qui n'a pas pris une ride. Olivier Nicklaus Les Inrockuptibles

 

★★★★★ 

Un des meilleurs ce qui fait qu'il est un des plus grands cinéastes est dans ce justesse des dialogues,l'authenticité des personnages et des situations,la vérité crue de l'époque,des acteurs et des figurants formidables,des ambiances réalistes...Isabelle Huppert parfaite,Gérard Depardieu qui fait preuve d'une sensibilité de jeu beaucoup plus aigue que ne le laisse supposer la nature de son personnage,et mention spéciale à Guy Marchand, qui trouve là un de ces plus grands rôles. Travis38 allocine.fr

 

★★★★★ 

Maurice Pialat filmait la vie comme il la voyait, et non comme il la souhaitait. certains filment des effets spéciaux... Pialat filme les engueulades.la monotonie et les envies, Pialat filme des corps et des aspérités en prise avec leur environnement, leur époque, le tout filmé dans un réalisme cru. En 30 ans que le film a été tourné, tout a changé et rien n'a changé, Pialat a su le voir et filmer la vérité du moment et celle de la condition humaine Certains reprocheront le rythme mais Pialat sait faire jaillir la vérité, l'énergie, l'énervement de personnages ballotés. Trio Depardieu-Huppert-Marchand au naturel, génialissime, belle photo. Cinono1 allocine.fr

 

★★★★★ 

Film touchant de Maurice Pialat avec deux très grands acteurs jeunes et prometteurs : Isabelle Huppert et Gérard Depardieu. Moments de vérité filmés, tout passe dans leurs sourires, moments d’improvisation (le lit qui s’écroule pendant une partie de jambes en l’air). Guy Marchand est très juste en mari bourgeois ennuyeux et cocu par le jeune loubard enjoué Loulou. Scènes de joie dans le repas de famille en banlieue, de drague et de violence dans la discothèque et de sexe, impudique où Pialat n’hésite pas à montrer des corps nus, au naturel. Vicsteph allocine.fr

 

 

 

 

 

 

L'ARBRE ET LA FORÊT
Vendredi 21 septembre
  16h05 - La Cigale

 

De Olivier Ducastel, Jacques Martineau - Comédie dramatique - 1h37 (2010)

Avec Guy Marchand, Françoise Fabian, Catherine Mouchet

Prix Jean Vigo (2009)

 

 

Suivi d'une rencontre avec
  Guy Marchand

 

Frédérick fait pousser des arbres et, depuis près de soixante ans, cultive un secret. Autour de lui, seuls sa femme et son fils aîné savent la vérité sur son histoire. La mort de ce fils, avec qui il entretenait des rapports conflictuels, le conduit à révéler enfin à ses proches ce qu’il n’avait jamais pu dire.

 

 

★★★★★ 

Un film d'une intensité rare sur la gravité du silence. Excessif par David A.

 

★★★★★ 

Un grand film plein de souffrance et de tolérance. Le Figaroscope par Olivier Delcroix

 

★★★★ 

Le film met en scène une tragédie intimiste, qui élargit le cercle des personnages, creuse la profondeur du temps, accuse la solitude des êtres. Le Monde par Jacques Mandelbaum

 

★★★★ 

L'intérêt du film se trouve à côté de ses ressorts dramatiques majeurs: le métier du père, qui a passé sa vie à planter des arbres, et une discussion, ici entre Françoise Fabian et Catherine Mouchet, là entre Guy Marchand et Sabrina Seyvecou. Ducastel et Martineau racontent l'importance de la transmission avec tact, intelligence et toute la grandeur du CinémaScope. L'Express par Christophe Carrière

 

★★★★ 

L'Arbre et la forêt, soigné dans l'écriture, force le respect en levant le voile sur ce qui demeure encore un tabou. Télérama par Jacques Morice

 

 

AMIN
Vendredi 21 septembre
  18h30 - La Cigale

 

De Philippe Faucon Drame - 1h31 (2018)

Avec Moustapha Mbengue, Emmanuelle Devos

4 nominations, Quinzaine des Réalisateurs (2018)

 

 

Avant-première (pas de rencontre)

 

Nouveau film de P. Faucon, réalisateur de Fatima, César du Meilleur film français  2016

 

Amin est venu du Sénégal pour travailler en France, il y a neuf ans. Il a laissé au pays sa femme Aïcha et leurs trois enfants. En France, il n’a d’autre vie que son travail, d’autres amis que les hommes qui résident au foyer. Aïcha ne voit son mari qu’une à deux fois par an. Elle accepte cette situation comme une nécessité de fait : l’argent qu’Amin envoie au Sénégal fait vivre plusieurs personnes. Un jour, en France, il rencontre Gabrielle et une liaison se noue.

 

(date de sortie : 3 octobre 2018)

 

★★★★★ 

Philippe Faucon s’attache à des personnages en déshérence affective qui vont se rapprocher et s’aimer. Un regard à hauteur d’humanité. Le Monde par Mathieu Macheret

 

★★★★★ 

 

Philippe Faucon à nouveau peintre sensible de l’exil. Il réussit l’exploit de traiter un sujet dur – les exilés qui ont toute la charge de leur famille restée dans le pays natal –, sans tomber dans le mélodrame. Avec le charisme du comédien Moustapha Mbengue dans le rôle principal et Emmanuelle Devos, ce long métrage ne manque pas de finesse. Télérama par Cécile Mury

 

★★★★★ 

Philippe Faucon au sommet de son art modeste. Par petites touches épurées, précises, Philippe Faucon déploie dans "Amin" une vision complexe sur la solitude des quadras. Les Inrockuptibles par Serge Kaganski

 

 

 

LE FACTEUR CHEVAL
Vendredi 21 septembre
  21h00 - La Cigale

 

De Nils Tavernier - Biopic - 1h44 (2018)

Avec Jacques Gamblin, Laetitia Casta, Aurélien Wiik

 

 

Avant-première
Suivi d'une rencontre avec
  Nils Tavernier

 

Fin XIXème, Joseph Ferdinand Cheval (Jacques Gamblin), est un simple facteur qui parcourt chaque jour la Drôme, de village en village. Solitaire, il est bouleversé quand il rencontre la femme de sa vie, Philomène (Laetitia Casta). De leur union naît Alice. Pour cette enfant qu’il aime plus que tout, Cheval se jette alors dans un pari fou : lui construire de ses propres mains, un incroyable palais. Jamais épargné par les épreuves de la vie, cet homme ordinaire n’abandonnera pas et consacrera 33 ans à bâtir une œuvre extraordinaire : « Le Palais idéal ».

 

(date de sortie : 28 novembre 2018)

 

 

Samedi 22 septembre

 

 

LES INVITÉS DE MON PÈRE
Samedi 22 septembre
  10h30 - Le Fémina

 

De Anne Le Ny - Comédie - 1h40 (2010)

Avec Fabrice Luchini, Karin Viard, Michel Aumont

 

 

Suivi d'une rencontre avec
  Anne Le Ny

 

 

Médecin retraité, Lucien Paumelle reste un homme d’action, réputé pour son implication dans de nombreuses causes humanitaires. Son engagement le conduit jusqu’au mariage blanc avec une jeune femme moldave pour lui éviter l’expulsion. Bientôt, ce sont toutes les relations familiales qui sont à redéfinir...

 

 

★★★★★ 

D'abord férocement drôle, puis drôlement touchante, cette comédie dramatique témoigne d'une fine connaissance de la nature humaine. Le Parisien par Marie Sauvion

 

★★★★★ 

Des invités brillamment interprétés. Un vrai coup de coeur. Le Journal du Dimanche par Danielle Attali

 

★★★★★ 

Un film savoureux et tendre qui aborde avec légèreté des sujets comme l'immigration ou les relations familiales. Fabrice Luchini et Karine Viard jouent merveilleusement bien et avec beaucoup d'humour. littlemiss78 allocine.fr

 

★★★★ 

Pas de moralisme, pas de manichéisme, et des acteurs de rêve. Marianne par Danièle Heymann

 

★★★★ 

Anne le Ny gagne ici son pari. Le convaincant duo fraternel Fabrice Luchini - Karin Viard y contribue grandement. Elle par Françoise Delbecq

 

 

 

 

 

ATTILA MARCEL
Samedi 22 septembre
  13h20 - La Cigale

 

De Sylvain Chomet - Musical, Comédie - 1h46 (2013)

Avec Guillaume Gouix, Anne Le Ny, Bernadette Lafont, Hélène Vincent

 

 

Inédit à Cavaillon
Suivi d'une rencontre avec
  Anne Le Ny

 

 

Paul a la trentaine, il vit avec ses tantes, deux vieilles aristocrates qui l’ont élevé depuis ses deux ans et rêvent de le voir devenir pianiste virtuose. Sa vie se résume à une routine quotidienne, entre le grand piano du salon et le cours de danse de ses tantes où il travaille en tant qu’accompagnateur. Isolé du monde extérieur, Paul a vieilli sans jamais avoir vécu... Jusqu’au jour où il rencontre Madame Proust, sa voisine du quatrième étage.

 

 

★★★★★ 

Allons et retournons voir "Attila", en souhaitant qu’après lui l’imaginaire des scénaristes n’en finisse pas de repousser. Le Parisien par Pierre Vavasseur

 

★★★★★ 

Venu du cinéma d’animation, Sylvain Chomet réussit brillamment son premier long-métrage en prise de vue réelle, comédie douce-amère sur l’enfance perdue. La Croix par Stéphane Dreyfus

 

★★★★★ 

Le passage de l’animation au film live s’est fait sans drame pour Sylvain Chomet. Un film magnifique avec un Guillaume Gouix exceptionnel. Bravo.  Ecran Large par Christophe Foltzer

 

★★★★ 

As de l’animation, Sylvain Chomet passe à la prise de vues réelles sans rien renier de son univers (...). Il flotte dans "Attila Marcel" un parfum doucement transgressif et une poésie sacrément communicative. TéléCinéObs par Martine Noratz

 

★★★★ 

Sylvain Chomet signe une fable graphique et poétique dans laquelle il déploie une inventivité visuelle kitsch et colorée. Le Journal du Dimanche par Barbara Théate

 

 

 

 

 

 

LES ÉTOILES RESTANTES
Samedi 22 septembre
  15h50 - La Cigale

 

De Loïc Paillard - Comédie dramatique - 1h20 (2018)

Avec Benoît Chauvin, Camille Claris, Jean Fornerod

Prix du Public du long-métrage français, Champs-Elysées Film Festival (2017)

 

 

Inédit à Cavaillon
Suivi d'une rencontre avec
  Loïc Paillard, Benoît Chauvin et Camille Claris

 

 

Un trentenaire un peu paumé, décide de se lancer dans la vie active. Son colocataire misanthrope, travaille sur une « méthode universelle pour réussir sa vie » et son père, décide d’arrêter sa chimiothérapie. Jusqu’ici tout va mal, mais c’est sans compter sur l’arrivée de Manon..

 

Précédé du court-métrage
"Et on mangera des fleurs (pieds nus sur des orties)" de Loïc Paillard

 

 

★★★★★ 

Ce film a été une très belle surprise ! Un mélange d'amour, de poésie, d'humour et de drame vraiment réussi porté par des acteurs et actrices excellents ! Un très beau film que je conseille à tous de voir. Iver C. allocine.fr

 

★★★★★ 

Très beau film indépendant touchant et drôle qui évoque les troubles de l'existence d'une certaine génération et la maladie d'un père qui avant les adieux tente de transmettre à son fils l'espoir et l'énergie qu'une société ne lui a pas donné. Un film poétique en forme de conte moderne, qui n'est pas sans rappeler les Klapisch des début. On en sort touché et grandi. Ce premier long métrage de Loïc Paillard est très réussi. Petit plus pour ce casting d'actrices et d'acteurs jusque là inconnus qui ne devraient pas le rester bien longtemps. Thomas C. allocine.fr

 

★★★★ 

À mi-chemin entre l’écriture intime d’un Desplechin et l’énergie joyeuse d’un Klapisch, Les Etoiles restantes étonne et séduit par sa candeur. CinemaTeaser par Renan Cros

 

★★★★ 

Ce premier film auto-produit par un jeune réalisateur allie drôlerie et romantisme de la plus belle eau, avec des dialogues d'une poésie toute simple. Télérama par Guillemette Odicino

 

★★★★ 

Ce qui fait le charme du film, c'est l'équilibre constant entre le drôle et le tragique, avec une douceur chaleureuse. Un cinéaste à surveiller. Le Nouvel Observateur par François Forestier

 

 

 

 

 

ON A FAILLI ÊTRE AMIES
Samedi 22 septembre
  18h20 - La Cigale

 

De Anne Le Ny - Comédie - 1h31 (2014)

Avec Karin Viard, Emmanuelle Devos, Roschdy Zem

 

 

Suivi d'une rencontre avec
  Anne Le Ny

 

 

Marithé travaille dans un centre de formation pour adultes. Sa mission : aider les autres à trouver leur vocation. Se présente alors Carole, qui vit et travaille dans l’ombre de Sam, son mari, talentueux chef étoilé. Marithé se donnera à fond pour aider Carole à se projeter dans une nouvelle vie. Mais quelle est la nature profonde de ce dévouement ?

 

 

★★★★★ 

Sublime comédie. Ouest France par Pierre Fornerod

 

★★★★★ 

Anne Le Ny nous prouve une nouvelle fois son grand talent pour raconter des histoires à la fois justes, délicates et drôles. La force comique de Karin Viard met en valeur la fausse candeur d'Emmanuelle Devos. Un vrai coup de coeur. Le Journal du Dimanche par Barbara Théate

 

★★★★ 

Cinéaste singulière, Anne Le Ny maîtrise comme personne la petite cuisine des sentiments. Le Parisien par Hubetr Lizé

 

★★★★ 

Une comédie grace sur le changement de vie, aussi bien écrite qu'interprétée. Les Fiches du Cinéma par Isabelle Danel

 

★★★★ 

L’option est ici comique, comédie amico-sentimentale autour du fameux triangle deux femmes-un homme, mais Anne Le Ny distille ce qu’il faut de mélancolie existentielle (sur la mère qui peine à couper le cordon, sur le couple qui se crashe irrémédiablement, sur "l’argent ne fait pas le bonheur, mais y contribue"…). Libération par Sabrina Champenois

 

 

 

 

 

 

L'AMOUR FLOU
Samedi 22 septembre
  21h - La Cigale

 

De Romane Bohringer, Philippe Rebbot - Comédie - 1h37 (2018)

Avec Romane Bohringer, Philippe Rebbot

Prix du Public Festival du film francophone d’Angoulême (2018)

 

 

Avant-première
Suivi d'une rencontre avec
  Romane Bohringer et Philippe Rebbot

 

Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune, deux enfants et un chien, ils ne s’aiment plus. Enfin... ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment, quand même. Beaucoup. Bref... C’est flou. Alors, ils accouchent ensemble d’un « sépartement » deux appartements séparés, communiquant par... la chambre de leurs enfants !

 

(date de sortie : 10 octobre 2018)

 

★★★★★

 

"L'Amour flou", 1er film fou de Romane Bohringer. Par tous les bouts, "L’Amour flou" est une preuve d’amour. Un des meilleurs films du Festival du Film francophone d’Angoulême. Optimiste à toute épreuve. Franceinfo par Jacky Bornet

 

 

Précédé du court-métrage

 

 

Dimanche 23 septembre

 

 

8 FOIS DEBOUT
Dimanche 23 septembre
  10h30 - Le Fémina

 

De Xabi Molia - Comédie dramatique - 1h43 (2010)

Avec Julie Gayet, Denis Podalydès, Constance Dollé

 

 

Suivi d'une rencontre avec
  Xabi Molia

 

Elsa vit de petits boulots et essaie de décrocher un véritable emploi, afin de pouvoir assumer la garde de son fils. Mathieu, son voisin de palier, enchaîne, lui aussi, les entretiens d’embauche avec un art consommé du ratage. Tous deux cherchent à rebondir dans un monde qui ne semble pas fait pour eux.

 

 

★★★★★ 

Julie Gayet, fragile et forte. Denis Podalydès, excellent dans l'humilité, s'accordent à faire sonner juste cette sensibilité très française. Huit fois bravo ! Le Parisien par Pierre Vavasseur

 

★★★★★ 

Les deux acteurs donnent un charme fou à cette fable d'aujourd'hui, plus optimiste qu'il n'y paraît. 20 minutes par Caroline Vié

 

★★★★ 

Un tour de force qui nous cueille par surprise grâce à son écriture tout en finesse, son humour ravageur et la composition poignante de Julie Gayet. Filmsactu par Elodie Leroy

 

★★★★ 

Xabi Molia trouve une grâce, une inspiration visuelle, une musique verbale et un ton aussi charmeurs que personnels, aussi cocasses que poignants. Ce coup d'essai ressemble fort à un vrai début de carrière. Première par Bernard Achour

 

★★★★ 

Plus doux qu'amer, ce constat cruel sur la précarité a la légèreté d'un conte. (...) pour le jeune réalisateur, l'accomplissement n'est pas dans la réussite sociale, mais dans l'acceptation de soi et des autres. Télérama par Guillemette Odicino

 

 

 

 

 

RIEN (HICH) (VOST)
Dimanche 23 septembre
  13h30 - La Cigale

 

De Abdolreza Kahani - 1h27 (2010)

Scénaristes : Abdolreza Kahani, Hossein Mahkam. Producteur : Abdolreza Kahani. Langue : Persan sous titré français.

 

ATTENTION : DÉPROGRAMMATION DU FILM "LES TORTUES VOLENT AUSSI" 

 

Inédit en France
Suivi d'une rencontre avec
 
Abdolreza Kahani

 

Nader souffre d'un trouble alimentaire incontrôlable. Il ne pense qu'à une chose, manger ! Rejeté par son entourage familial et professionnel, sa tante parvient à se débarrasser de lui. Nader, tout juste marié quitte la ville pour s'installer au sud de Téhéran. Il y mène une vie très modeste. Sa nouvelle famille, se voit alors dévorée de l'intérieur, comme une pastèque...

 

LES CONQUÉRANTS
Dimanche 23 septembre
  16h - La Cigale

 

De Xabi Molia - Comédie - 1h36 (2013)

Avec Mathieu Demy, Denis Podalydès

 

 

Inédit à Cavaillon
Suivi d'une rencontre avec
  Xabi Molia

 

Galaad et Noé se retrouvent à l’enterrement de leur père. Demi-frères, ils n’ont pas grand-chose en commun, si ce n’est une collection d’échecs personnels. Persuadés que le mauvais œil les poursuit depuis que leur père a dérobé une relique sacrée, les deux hommes partent en quête de l’objet volé et de la chance qui les fuit.

 

 

★★★★★ 

Le réalisateur réussit pleinement ses séquences d’action, la photographie est superbe, le jeu d’acteur des plus justes et le suspense saisissant. On y croit, et c’est drôle. L'Humanité par Youness Rhounna

 

★★★★★ 

Molia confirme ses pré-dispositions pour les farces absurdes, ses qualité de directeur d'acteur, et signe une fable loufoque. Positif par Olivier De Bruyn

 

★★★★ 

Passant du buddy movie réaliste au conte fantastique, de la chronique à la fable, "Les Conquérants" est à la fois une chanson de geste décalée et un hymne désaccordé à la fraternité retrouvée. Première par Christophe Narbonne

 

★★★★ 

Denis Podalydès et Mathieu Demy forment un duo des plus opérants dans un film finement écrit. Le Monde par Sandrine Marques

 

★★★★ 

Le scénario est truffé d'humour. Une comédie qui ne manque pas de singularité. L'Express par Christophe Carrière

 

 

 

 

 

LES RIVES DU DESTIN (VOST)
Dimanche 23 septembre
  18h20 - La Cigale

 

De Abdolreza Kahani - Drame - 1h15 (2018)

Avec Taraneh Alidoosti, Babak Hamidian, Reza Attaran

 

Inédit à Cavaillon
Suivi d'une rencontre avec
  Abdolreza Kahani

 

Samira, jeune mère à peine divorcée, quitte sa province avec sa fille pour revenir s’installer à Téhéran. Déterminée à se construire une vie de femme indépendante, elle cherche un travail et un logement décent pour sortir de la précarité. Ce choix de vie l’oppose à son ex-mari violent, à son entourage divisé et aux mentalités iraniennes conservatrices.

 

 

★★★★★ 

Avec "Les Rives du destin", l'Iranien Abdolreza Kahani conjugue exigence formelle et chronique sociale contemporaine. Brillant. Transfuge par Damien Aubel

 

★★★★★ 

Le film dépeint le quotidien des classes pauvres de la capitale avec un réalisme saisissant : méticuleuse description d’un trafic de récepteurs ou scène de fou rire osée autour d’un joint… Moins victime que combattante, l’héroïne luttant pour son indépendance devient finalement l’alter ego du cinéaste. Télérama par Nicolas Didier

 

★★★★ 

Il montre les difficultés qu’une mère célibataire doit affronter pour se désenchaîner du diktat des hommes, toujours présent. Un combat plus que jamais d’actualité. Première par Alexandre Bernard

 

★★★★ 

Naturaliste et engagé, ce drame, interprété par des acteurs convaincants, se place du côté des plus faibles tout en restant à bonne distance du misérabilisme et du pathos. Le Journal du Dimanche par Baptiste Thion

 

 

 

 

 

EN LIBERTÉ !
Dimanche 23 septembre
  20h45 - La Cigale

 

Clôture officielle des Rencontres Cinématographiques de Cavaillon.

 

De Pierre Salvadori - Comédie - 1h47 (2018)

Avec Adèle Haenel, Pio Marmai, Audrey Tautou

Prix SACD, Quinzaine des Réalisateurs (2018)

 

 

Avant-première (pas de Rencontre)

 

Yvonne, jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, était un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

 

(date de sortie : 31 octobre 2018)

 

★★★★★ 

Le burlesque macabre et doux. A la Quinzaine, le réalisateur signe une comédie aussi violente qu’élégante, secouée de gags, qui a emporté le public cannois. Le Monde par Thomas Sotinel

 

★★★★★ 

Un chassé-croisé ébouriffant de drôlerie. Rires en cascades et salves d’applaudissements lors de la projection du film. Avec une Adèle Haenel filmée comme jamais, sa comédie redonne toute sa place au genre. Télérama par Jacques Morice

 

★★★★ 

Une merveille de comédie française. Portée par des acteurs tous excellents, cette comédieest habitée par une densité poétique qui ne cesse de prendre de l’ampleur et qui atteint à la fin du film un sommet d’onirisme inattendu. Les Inrockuptibles par Bruno Deruisseau