11 longs-métrages, 5 courts-métrages et 2 avant-premières

Animation : Xavier LEHERPEUR et Joan AZORIN.

Pascal ELBÉ

Pierre ÉTAIX (oscarisé à deux reprises)

Jean-Claude CARRIÈRE (oscar d'honneur en novembre 2014)

Henri LANOË

Audrey ESTROUGO

Jean BECKER

Emilie DE PREISSAC, Lauren GRALL,

Antonin LE GUAY, Romain FRANCISCO, Rémi BRACHET

Sébastien SIMON et les 21 stagiaires de l'atelier Stylo & Caméra 2014.

Une soirée en hommage à la réalisatrice Audrey ESTROUGO.

 

Une journée en hommage à Pascal ELBÉ à la fois acteur, scénariste et plus récemment réalisateur.

 

Une journée en hommage à Pierre ETAIX en présence de ses collaborateurs les plus proches Jean-Claude CARRIÈRE et Henri LANOË.

 

Place aux jeunes : 3 courts-métrages seront également présentés en présence des réalisateurs (Antonin LE GUAY et Rémi BRACHET).

 

Première projection publique du court-métrage réalisé par des jeunes de la région lors de la 8° édition de l'atelier Stylo & Caméra.

Programmation2014.jpg
Image JPG 3.5 MB

Jeudi 11 sept. 2014 - Ouverture Officielle - 21h au cinéma La Cigale

 

AVANT-PREMIÈRE

Réalisé par Bertrand BONELLO (2014-2h30)

Biopic. Avec : Gaspard Ulliel, Jérémie Renier, Léa Seydoux

 

1967- 1976. La rencontre de l’un des plus grands couturiers de tous les temps avec une décennie libre. Aucun des deux n’en sortira intact.

Vendredi 12 sept. 2014 - 18h30 au cinéma Le Fémina

Prix Arlequin, le Prix Junior du Meilleur Scénario 2006

Prix Talents des Cités 2005.

Réalisé par Audrey ESTROUGO (2007 - 1h32)

Drame, Romance. Avec : Emilie de Preissac, Terry Nimajimbe, Salomé Stévenin

 

Une journée qui commence comme les autres dans la banlieue parisienne. 24h pour se sceller un destin. Fatimata est noire, Julie est blanche. Elles aiment le même garçon et les prochaines 24h les réuniront à jamais.

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Audrey ESTROUGO (réalisatrice) et Emilie DE PREISSAC (actrice)

Critique Presse

Le Parisien

 

 
  Par Hubert Lizé

"Regarde-moi" est un film dur et sensible qui s'attache à décrire, sans fard ni artifices, une jeunesse désemparée, avec ses tabous (la sexualité, les sentiments amoureux) et ses frustrations (...) "Regarde-moi" se distingue par la justesse et le naturel de son ton.

MCinéma.com

 

 
  Par Guillaume Tion

L'ensemble (...) est admirablement servi par d'excellents jeunes comédiens (...) Audrey Estrougo passe avec facilité des scènes de groupe animées aux cheminements intimistes solitaires. A suivre.

Ouest France

 

 
  Par La rédaction

On retiendra la forme, sophistiquée et recherchée, dans ce premier long-métrage fiévreux (...)

Le Monde

 

 
  Par Jean-Luc Douin

Audrey Estrougo apporte un point de vue original en montrant le rôle que les adolescentes sont obligées de jouer.

Télérama

 

 
  Par Juliette Bénabent

Des images fiévreuses et précises, suivant au plus près ces filles paumées mais volontaires, avec une maîtrise parfois étourdissante.

Vendredi 12 sept. 2014 - 21h15 au cinéma La Cigale

 

GRAND PRIX du jury au festival PREMIERS PLANS, Angers 2010 PRIX SPECIAL du jury UNIFRANCE, CANNES 2010 PRIX DU PUBLIC et PRIX SPECIAL du jury au festival C'EST TROP COURT, Nice 2010 PRIX DU PUBLIC, Pré-nomination au CESAR du meilleur Court-métrage 2011. Réalisé par Laurent Teyssier (2009 - 23 mins). Drame. Avec : Baptiste Amann, Emilie de Preissac, Pierre Lopez

 

Un soir, Francis et Yan s'engueulent violemment. Le lendemain matin, ils doivent pourtant apprendre à travailler ensemble. Emploi précaire, travail sale et laborieux. Yan est un jeune dealer, sans domicile fixe, qui doit s'accrocher à ce contrat par amour pour Morgane. Francis cumule les petits boulots mais n'arrive pas à s'en sortir. Qui partira le premier ?

 

Réalisé par Audrey ESTROUGO (2014 - 1h22)

Drame. Avec : Marie Denarnaud, Marie-Sohna Condé, Oumar Diaw

 

Jeune femme de 30 ans, Nathalie a une vie active simple et agréable, travaillant dans le domaine de la santé. Joyeuse, rêveuse, amoureuse, elle se prépare à emménager bientôt avec son fiancé. Mais un soir, tout va basculer en quelques minutes. Une histoire banale, mais qui laisse des traces.

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Audrey ESTROUGO (réalisatrice)

et Lauren GRALL (productrice)

Critique Presse

Le Journal du Dimanche

 

 
  Par Jean-Pierre Lacomme

Propos sensible, cadrage soigné, délicat dans son traitement, bouleversant sans être larmoyant, "Une Histoire banale" n'a rien du brûlot féministe auquel on aurait pu s'attendre. La voix est douce, ce qu'elle filme est fort.

Critikat.com

 

 
  Par Carole Milleliri

Audrey Estrougo filme avec une précision et une détermination visibles dans chaque plan, comme dans chaque regard de son interprète, Marie Denarnaud, troublante de justesse.

20 Minutes

 

 
  Par Caroline Vié

Sans concession et sans voyeurisme, "Une histoire banale" témoigne d'un mal invisible et insupportable. Le spectateur reste sous le choc de cette oeuvre majeure.

Première

 

 
  Par Bernard Achour

Que peut-on faire avec un petit budget de huit mille euros? Un beau film, tout sauf banal. [...]Des pics d'intensités graphique et émotionnelle en final lyrique [...] il y a ici un élan de cinéma, une volonté de dire les choses et un investissement collectif qui inspirent une vraie forme de respect.

Les Fiches du Cinéma

 

 
  Par Marie Toutée

Audrey Estrougo dénonce le mauvais traitement réservé à un sujet tabou. Utile et servi par la talentueuse Marie Denarnaud.

Samedi 13 sept. 2014 - 11h au cinéma Le Fémina

Prix Cinéma Fondation Diane & Lucien Barrière - « Grand prix » et « Prix du meilleur réalisateur » au Festival international du film de Tokyo. Réalisé par Lorraine LEVY (2012 - 1h45). Drame. Avec : Emmanuelle Devos, Pascal Elbé, Jules Sitruk

 

Alors qu’il s’apprête à intégrer l’armée israélienne pour effectuer son service militaire, Joseph découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents et qu’il a été échangé à la naissance avec Yacine, l’enfant d’une famille palestinienne de Cisjordanie.

 

Projection suivie par une rencontre avec:

Pascal ELBÉ (acteur)

Critique Presse

Le Parisien

 

 
  Par Pierre Vavasseur

Un film à fleur de peau, à fleur de sens. Et peut-être, pourquoi pas, un film qui rend meilleur.

Les Fiches du Cinéma

 

 
  Par Marie Toutée

Au coeur du conflit israélo-palestinien, un film émouvant porté avec subtilité par des acteurs talentueux.

CinemaTeaser

 

 
  Par Aurélien Allin

Sur un sujet sensible, Lorraine Lévy livre un récit initiatique délicat où l'humain prend le pas sur la politique.

Le Journal du Dimanche

 

 
  Par Eric Mandel

(...) un film sensible et juste sur la question de l'identité sur fond de conflit entre Israéliens et Palestiniens.

Samedi 13 sept. 2014 - 14h30 au cinéma Le Fémina

 

Réalisé par Antonin Le GUAY (2014 - 20min)

Drame (court-métrage). Avec : Yves Carlevaris, Fabrice Herbaut, Michèle Ulrich

 

Malade, Ray demande à son fils Roman, trompettiste

de jazz comme lui, de l’emmener pour un court voyage vers leur maison provençale, le temps de jouer un dernier duo... Et de se dire Adieu...

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Antonin LE GUAY (réalisateur)

 

Réalisé par Michel BOUJENAH (2003 - 1h37)

Comédie. Avec : Philippe Noiret, Charles Berling, Pascal Elbé (nomination pour le César du Meilleur jeune espoir masculin)

 

Léo, un vieux père de famille ancien représentant de commerce, est prêt à tout pour retrouver l’affection de ses trois fils, David, Max et Simon.

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Pascal ELBÉ (acteur et scénariste)

Critique Presse

MCinéma.com

 

 
  Par Stéphanie Thonnet

Il y a longtemps qu'on n'avait pas ri autant, et d'aussi bon coeur. En passant derrière la caméra, l'acteur-comique est resté fidèle à sa philosophie : prendre la vie du côté rire. Ce road-movie rythmé est le prétexte à des idées insolites, comme autant de pirouettes du réalisateur et de ses co-scénaristes (...) un rendez-vous à ne pas rater.

Le Parisien

 

 
  Par Alain Grasset

Pour ses débuts de metteur en scène, Michel boujenah signe un bien joli film. Cette chronique bien écrite des retrouvailles familiales, sous forme de road-movie au Canada, est à la fois juste, tendre, amusante, chaleureuse et attachante.

Zurban

 

 
  Par Mathieu Dupont

Ce premier film de Michel Boujenah manie l'humour noir sans verser dans le trop pathétique. Une comédie juste et touchante, chronique de la tendresse masculine, servie par une fine interprétation.

TéléCinéObs

 

 
  Par Jean-Philippe Guerand

Le premier film de Michel Boujenah ne laissera indifférents que les coeurs de pierre et ceux qui attendent un tout petit peu plus du cinéma qu'une belle histoire simple.

Samedi 13 sept. 2014 - 18h au cinéma Le Fémina

 

Réalisé par Vincent GARENQ (2008 - 1h33)

Comédie. Avec : Lambert Wilson, Pilar López de Ayala, Pascal Elbé

 

Ils filent le parfait amour... Enfin, presque : Emmanuel veut un enfant et pas Philippe...Pourtant, Emmanuel décide un jour de franchir le pas, au prix de perdre Philippe... Mais comment avoir un enfant quand on est homo ?

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Pascal ELBÉ (acteur)

Critique Presse

Libération

 

 
  Par Margaux Duquesne - Didier Péron

Les situations burlesques (...) et les dialogues parfois hilarants permettent au film de traiter un sujet délicat avec légèreté. Les idées passent et les préjugés sont bousculés.

20 Minutes

 

 
  Par La rédaction

Lambert Wilson et Pascal Elbé, convaincants en couple homosexuel (...) On rit et on pleure avec eux.

Le Parisien

 

 
  Par Hubert Lizé

(...) le réalisateur a su trouver le ton juste pour aborder avec légèreté un sujet sensible et dans l'air du temps. Servi par d'excellents interprètes (...) il évite les lourdeurs sociétales pour offrir un divertissement réussi, et pas du tout anodin.

Ouest France

 

 
  Par La Rédaction

Un sujet qui respire l'air du temps, traité tout en douceur.

Samedi 13 sept. 2014 - 21h au cinéma La Cigale

 

Première projection publique du court-métrage réalisé par Sébastien SIMON et les stagiaires de l'atelier Stylo & Caméra 2014.

 

Suivi par un court-métrage de fin d'études (La Fémis) : LES TIREURS DE FEU de Rémi BRACHET

Comédie. Avec : Romain Francisco, Pierre Laclau, Edith Proust

Franck est artificier. Abdel, son équipier de toujours, est parti en retraite. Franck doit donc tirer son premierfeusanslui,àDonges,«ville-raffinerie»et y faire équipe avec un jeune intérimaire, amoureux et maladroit. Ce qui ne sera pas facile...

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Les stagiaires de l'atelier, Rémi BRACHET, Romain FRANCISCO et Pascal ELBÉ

 

Réalisé par Pascal ELBÉ (2010 - 1h27)

Meilleur réalisateur au Festival des films du monde de Montréal (2010). Drame, Policier. Avec : Roschdy Zem, Samir Makhlouf, Pascal Elbé

 

Un geste, et tout bascule.Un adolescent de14ans, un médecin urgentiste, un flic enquête de vengeance, une mère qui se bat pour les siens, un homme anéanti par la mort de sa femme voient leurs destins désormais liés.

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Pascal ELBÉ (acteur, scénariste et réalisateur)

Critique Presse

Metro

 

 
  Par Rania Hoballah

Cette fresque sociale à la mise en scène virtuose (...) réussit un véritable tour de force : éveiller les consciences sans discours moralisateur. Chapeau.

20 Minutes

 

 
  Par Caroline Vié

Tête de Turc, oeuvre solidement charpentée, vibre en douceur d'une profonde humanité.

Le Figaroscope

 

 
  Par Emmanuèle Frois

Première réalisation ambitieuse de l'acteur et scénariste Pascal Elbé (...). Son oeuvre sobre, forte, noire, empreinte de la violence des banlieues réussit à éviter tous les clichés sur le sujet.

Le Parisien

 

 
  Par Hubert Lizé

On pardonnera à ce thriller au suspens solide, quelques ficelles scénaristiques un peu épaisses, pour applaudir la justesse avec laquelle Pascal Elbé dépeint une réalité sociale souvent caricaturée.

Télérama

 

 
  Par Cécile Mury

(...) un thriller social sur la banlieue et sa désespérance, mais aussi ses solidarités.

Dimanche 14 sept. 2014 - 11h au cinéma Le Fémina

 

Réalisé par Jacques DERAY (1978 - 1h35)

Drame. Avec : Lino Ventura, Nicole Garcia, Claudine Auger

Nomination au César du meilleur montage pour Henri LANOË 

Roland Fériaud, un homme sans histoire, est séquestré dans une étrange clinique. On le questionne au sujet d’une mallette, mais il s’aperçoit bientôt qu’il y a eu erreur sur la personne...

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Henri LANOË (monteur) et Jean-Claude CARRIÈRE (scénariste)

Critique Presse

Télérama

 

 
  Par Cécile Mury

Un papillon sur l'épaule nous plonge au coeur d'une parabole glaçante sur le délire de persécution : on ne devient pas fou, c'est la réalité qui, tout à coup, se dérègle, irrévocablement. Une approche paranoïaque de la société, très en vogue dans les années 1970 (...) Cette lente et oppressante descente aux enfers, sur les talons d'un Lino Ventura sobre et éperdu, reste l'un des meilleurs films de Jacques Deray.

Dimanche 14 sept. 2014 - 14h au cinéma La Cigale

HEUREUX ANNIVERSAIRE

 

Réalisé par Pierre ETAIX (1962 - 12min)

Comédie (court-métrage)

 

Oscar du meilleur court métrage de fiction en 1962 Meilleur Film de court-métrage au British Film Academy Londres 1963.

Avec : Robert Blome, Pierre Etaix, Lucien Fregis

Une jeune femme prépare la table pour fêter son anniversaire de mariage. Le mari se trouve coincé dans les encombrements parisiens. Les quelques arrêts pour les derniers achats ne font que le retarder davantage.

 

 

Suivi par LE SOUPIRANT

Prix Louis Delluc 1962. Prix du Film Comique Moscou 1963. Grand Prix du Festival International d’Acapulco 1963. Réalisé par Pierre ETAIX (1962 - 1h20)

Comédie. Avec : Pierre Etaix, France Arnel, Laurence Ligneres

 

Pierre est un jeune homme introverti, passionné de sciences et issu d’une famille bourgeoise. Néanmoins, son manque de compagnie féminine inquiète ses parents qui le poussent à courtiser...

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Pierre ETAIX (réalisateur, acteur), Henri LANOË (monteur) et Jean-Claude CARRIÈRE (scénariste)

PIERRE ETAIX a réalisé cinq longs métrages co-écrits avec son ami JEAN-CLAUDE CARRIERE. Un "imbroglio juridique" a privé les auteurs de leurs droits pendant de nombreuses années, interdit toute projection de leurs films, condamnant à l'oubli une oeuvre cinématographique remarquable !!

Critique Presse

Télérama

 

 
  Par Samuel Douhaire

Dans la chronique hilarante — et parfois amère — de ses déboires amoureux se perçoit autant l'influence de Keaton (le gag conçu comme une mécanique de haute précision) que de Tati (la richesse expressive de la bande-son, d'autant plus inventive que les dialogues sont rares). C'est du grand burlesque, mais presque au ralenti, où le temps est dilaté comme chez Blake Edwards. Comme le père de l'inspecteur Clouseau, Etaix crée le suspense par l'humour.

Dimanche 14 sept. 2014 - 17h au cinéma La Cigale

 

Réalisé par Antonin Le GUAY (2014 - 45min)

Comédie, Romance (court-métrage). Avec : Judith D’Aleazzo, Jean-Pierre Billaud, Sébastien Blanc

 

Au coeur de la ville, au coeur de la vie, dans un jardin public, il était une fois...Un banc...Tout simplement. Un répit, un instant, une pause...Un abri, un havre, un refuge...Une scène...Un carrefour...Juste un peu de bois et d’acier.

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Antonin LE GUAY (réalisateur)

Grand Prix de la Jeunesse Cannes 1965.

Grand Prix OCIC Festival International de Venise 1965 

Réalisé par Pierre ETAIX (1965 - 1h36)

Comédie. Avec : Claudine Auger, Pierre Etaix, Philippe Dionnet

 

Un riche petit garçon s’ennuie, seul et entouré de ses domestiques, jusqu’au jour où passe un cirque. Il reconnait dans l’écuyère la jeune fille qu’il aime en secret.

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Pierre ETAIX (réalisateur, acteur), Henri LANOË (monteur) et Jean-Claude CARRIÈRE (scénariste)

Critique Presse

Télérama

 

 
  Par Pierre Murat

Le chef-d'oeuvre de Pierre Etaix et, de toute évidence, un chef-d'oeuvre tout court.

Dimanche 14 sept. 2014 - Clôture Officielle - 21h au cinéma La Cigale

 

AVANT-PREMIÈRE

Réalisé par Jean BECKER (2014 - 1h21)

Comédie. Avec : Gérard Lanvin, Jean-Pierre Darroussin, Fred Testot

 

Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet.

 

Projection suivie par une rencontre avec :

Jean BECKER (réalisateur)

Programmation sous réserve de modifications